Conférence de lancement de projet
Déclaration de Presse du Secrétariat
Réseau Marocain Euromed des Organisations Non-Gouvernementales
Casablanca, le 24 avril 2009

Mesdames et Messieurs, les représentants de l'Union Européenne au Maroc Mesdames et Messieurs, les représentants des différents médias de la presse écrite et audiovisuelle et des agences de presse Mesdames et Messieurs : Chère audience 

Permettez-moi tout d'abord de vous souhaiter à toutes et à tous la bienvenue. Je tiens aussi à adresser mes remerciements les plus vifs aux représentants des différents médias pour leur intérêt et leur présence.

Je voudrais également, au nom de mes confrères et mes consœurs dans le Secrétariat du Réseau Marocain Euromed des O.N.G, exprimer mes sincères remerciements aux représentants de la Délégation de l'Union Européenne au Maroc pour nous avoir honorés de leur présence, et pour leur support effectif et suivi rapproché au projet du partenariat stratégique entre le Maroc et l'Union Européenne.

Je saisie cette occasion pour saluer l'engagement des responsables des différents ministères, chargés du suivi du Partenariat entre le Maroc et l’Union Européenne.

En dernier lieu, je veux réitérer ma profonde gratitude aux différents groupes de la société civile, aussi bien ceux qui œuvrent dans le cadre du réseau que ceux qui lui apportent leur soutien et leur contribution.

Mesdames et Messieurs,

Avant de présenter l’action intitulée : « Monitoring Collectif par la Société Civile du Plan d’Action UE- Maroc », permettez-moi d’initier cette rencontre par une brève présentation sur le Réseau Marocain Euromed des O.N.G en tant que groupement fédérateur d’un nombre important d’associations, œuvrant principalement dans les domaines de la protection des droits de l’Homme, des libertés fondamentales, des droits économiques sociaux et culturels, et de l’environnement ainsi que de trois centrales syndicales et O.N.Gs des plus influentes de la sphère associative marocaine.

Ces diverses composantes ont marqué la naissance du réseau le 16 janvier 2005, après la signature de la charte des principes fondateurs à la plate-forme non gouvernementale Euromed.

La création du réseau s’inscrit comme le point culminant d'un long processus de mutation, engagé initialement à Barcelone en 1995 et qui a évolué par le biais de plusieurs forums civils, tenus respectivement à Stuttgart en 1999, à Marseille en 2000, à Valence en 2002, et au Luxembourg en 2005, une date qui coïncide avec la création de la plate-forme non gouvernementale Euromed.

Depuis sa création en 2005, le réseau marocain a enregistré un nombre important de réalisations dont sa participation à l'organisation du Forum civil Euro-Méditerranéen à Marrakech en novembre 2006, une manifestation d’envergure internationale et un événement pionnier pour la rive Sud de la méditerranée, répondant ainsi aux fortes attentes de la société civile.

Le Réseau a également participé de manière effective à la tenue du débat national sur l'immigration en décembre 2006, et a participé à la réunion publique de l’assemblée générale de la plate-forme non gouvernementale Euromed à Madrid. Cette réunion a connu l’élection significative d’un membre du réseau marocain en tant que président du bureau de la plate-forme non gouvernementale Euromed, traduisant, ainsi, la confiance dont jouit l’ensemble de la société civile marocaine. 

Le Réseau a également organisé, en coordination avec le Réseau Euro-Méditerranéen des Droits de l'Homme, une réunion d'évaluation relative au plan d'action de la Politique Européenne de Voisinage (PEV), et ce deux ans après l'adoption de ce dernier. Le réseau a aussi participé au Forum Civil Euro-Méditerranéen, qui s'est tenu à Marseille le 31 octobre 2008.

En plus de ces réalisations clés, le réseau a jeté les bases d’un véritable partenariat avec les différentes composantes de la société civile et a veillé à la concrétisation de ses diverses recommandations, comme stipulé par le processus de Barcelone et mis en œuvre par son Excellence Monsieur l'Ambassadeur de la Commission Européenne au Maroc. En effet, lors d’une rencontre tenue en juin 2007 entre le réseau et son Excellence Monsieur l'Ambassadeur, il a été convenu qu’une large consultation nationale se tiendra annuellement afin de mieux faire entendre la voix de la société civile et recueillir les appréciations et évaluations de ses diverses composantes sur les relations Maroc/UE, par l'intermédiaire du réseau. C’est cette base première qui a donné naissance à ce projet que je présenterai plus amplement ci-après.
 

Mesdames et Messieurs,

Le projet est la traduction concrète de l'ambition du partenaire européen à impliquer davantage la société civile marocaine, à travers le Réseau Marocain Euromed des ONGs, au suivi du Plan d'action Maroc/UE. Il est, toutefois, important de préciser que la coopération entre le Maroc et l'Union Européenne remonte au début des années soixante. Elle s’est initialement matérialisée par l'adoption du Partenariat Euro-Méditerranéen, également connu sous le nom de Processus de Barcelone et n’a cessé de se renforcer depuis, malgré les objections et la réticence de certains observateurs.
Ce partenariat pionnier et ambitieux marqua un point tournant dans les relations Euro-Méditerranéennes. Il a jeté les bases de ce qui allait devenir l'Accord d'Association, la Politique Européenne de Voisinage (PEV), et de l'Union pour la Méditerranée. Ces initiatives importantes entreprises par l'Union Européenne visent essentiellement à consolider ses relations bilatérales et multilatérales avec les pays du Machrek et du Maghreb. Le statut avancé accordé au Royaume du Maroc, fin octobre 2008, est venu confirmer l’ambition européenne de renforcer sa coopération régionale et a donné une nouvelle impulsion aux relations Maroc/EU.

Ce projet a été principalement le fruit de l’engagement récent du Maroc dans un processus de modernisation et de transition démocratique, qui a impliqué un vaste chantier de réformes dans les domaines politique, économique, et social.

Néanmoins, il est important d'observer que, bien que le Royaume bénéficie d'un climat plus favorable aux pratiques démocratiques, une véritable transition vers une démocratie pluraliste exige un engagement sincère et une participation tangible des différentes composantes de la société civile marocaine.

Compte tenu de cela, les acteurs civils doivent être correctement formés dans un certain nombre de domaines clés à savoir : le suivi du Plan d'Action et du Partenariat Euro-Marocain, les mécanismes de partenariat du Processus de Barcelone, les institutions de l’Union Européenne, les institutions du Partenariat Euro-Méditerranéen, les instruments de financement du partenariat, et les techniques de communication, mobilisation et négociation, et ce sur la base d'un guide pratique dédié a cet objectif et élaboré par des experts en la matière.

Egalement, ce projet vise à impliquer un large spectre d'acteurs civils intéressés par ce sujet, membres et non-membres du réseau, comme les médias et les jeunes chercheurs, en les invitant à prendre part à deux sessions de formation, consacrées au partenariat Maroc/UE.

Ce projet peut, incontestablement, être considéré comme un projet novateur non seulement dans le Maghreb mais dans toute la région Méditerranéenne. Ce projet aboutira à la publication d'un rapport annuel pour l'année 2009-2010, qui couvrira toutes les activités réalisées sous l'égide du Plan d'action Maroc- Union européenne durant cette période.

Le dit rapport sera élaboré conjointement par des acteurs civils, membres et non-membres du réseau, des experts, des professionnels, des acteurs gouvernementaux, des parlementaires, et des représentants de la Délégation de la Commission Européenne au Maroc.

Ce projet couvrira huit thématiques essentielles dans l’édification de l’Etat de droit à savoir :

  1. Gouvernance, pratique démocratique et Etat de droit :
  2. Accès à la justice et aux droits :
  3. Protection des droits de l’Homme
  4. Libertés fondamentales
  5. Droits des femmes
  6. Droits économiques sociaux et culturels
  7. Jeunes et formation
  8. Culture

Au cours de la deuxième année, le projet s'étendra à huit autres régions, après la tenue de réunions nationales durant la première et deuxième année, dans le but de rassembler les synthèses des ateliers d'écriture et de valider les deux rapports d’évaluation annuels, séparément, lors de deux conférences de presse.

Mesdames et Messieurs,

A travers cette déclaration de presse, nous vous avons présenté les grandes lignes du projet. Nous tenons à conclure cette rencontre en vous faisant part de notre ferme volonté et ambition ardente, en tant que membres du réseau, d’aller au-delà des limites de ce projet et de nous positionner comme acteurs centraux du Partenariat Euro-Marocain, afin de contribuer qualitativement au renforcement des relations de partenariat entre le Maroc et l’Union Européenne et à l’édification de l’espace Méditerranéen.

 Je reste à votre entière disposition pour répondre à toutes vos questions et vous apporter plus d'éclaircissements sur le sujet.

Aussi, je tiens à exprimer ma profonde conviction que le Partenariat Euro-méditerranéen et que nos efforts conjoints, ouvriront, sans aucun doute, la voie à la concrétisation de nos aspirations communes dans l'espace euro-méditerranéen où les libertés fondamentales, le développement durable et la paix seront, désormais, évalués et glorifiés.

Je vous réitère mes remerciements d'avoir nourri le débat par votre présence et intérêt.

Avec le soutien de la délégation de la commission  européenne à Rabat
La délégation de la commission européenne à Rabat n’assume aucune responsabilité du contenu de ce site