Médias
Présentation à Casablanca du rapport annuel du Réseau marocain Euromed des ONG
Casablanca, 23/03/10 - Le Réseau marocain euro-méditerranéen des Organisations Non Gouvernementales (ONG) a présenté, mardi à Casablanca, son rapport annuel qui traite de la dynamique marocaine et du rôle que joue la société civile par l'observation, le suivi, l'évaluation du plan d'action entre le Maroc et l'UE.
M. Hamid Lamrissi, coordonnateur du réseau, a souligné, lors d'une conférence de presse, que la préparation et l'élaboration de ce rapport intervient dans une conjoncture marquée par les effets de la crise économique mondiale et au lendemain du sommet Maroc-UE , qui a brossé un horizon plus vaste au partenariat entre le Maroc-UE à même d'assurer une intégration économique avancée et de consolider les bases de la stabilité dans la région.
Le statut avancé accordé au Maroc, a-t-il expliqué, est une réponse première, donnant au Royaume une position au-delà de l'association et en deçà de l'adhésion. Cela augure, a-t-il dit, d'une approche positive de la politique de voisinage. Ainsi, un plan d'action a été adopté à travers lequel l'UE fournira une aide technique pour la mise à niveau de l'entreprise et pour aller de l'avant dans d'importants chantiers touchant les domaines politique, économique, judiciaire, social et culturel.
"Nous saluons les aspects positifs de ce partenariat et insistons sur ce qui nécessite une mise en oeuvre et s'inscrit dans le cadre de la protection des droits de l'homme et du développement socio-économique", a-t-il dit, indiquant que le Réseau est attentif aux engagements des partenaires, en dévoilant les insuffisances ou dysfonctionnements et en sensibilisant le citoyen marocain sur l'importance du partenariat Maroc/UE''.
Le rapport d'évaluation du Réseau, à la préparation duquel ont pris part plus de 50 associations, s'articule autour de quatre axes, à savoir le contexte socio-politique marocain, le partenariat maroco-européen, le plan d'action euro-marocain et les comptes rendus des 8 ateliers thématiques et les recommandations.
Le rapport de 150 pages présenté par M. Noureddine Saoudi, expose les observations des ONG relatives à la gouvernance, la pratique démocratique, l'Etat de droit, la démocratie locale, la justice, le renforcement des droits et leur protection, les libertés de base, les droits de la femme, les droits socio-économiques, culturels, l'environnement, la formation , la culture et les jeunes.
Parmi les recommandations consignées dans ce rapport à l'adresse de l'UE figurent notamment l'intégration des droits spécifiques aux handicapés dans l'axe sur les droits de l'Homme du plan d'action Maroc-UE et dans l'ensemble des programmes agréés.
Il a été aussi recommandé d'améliorer le mécanisme de consultation des ONG et l'implication de ces dernières dans la conception, la mise en oeuvre et l'évaluation du plan d'action Maroc- UE , de soutenir la mise en réseau des organisations de la société civile marocaine, africaines et européennes, afin de mieux évaluer l'impact des politiques européennes sur la situation des migrants et réfugiés présents au Maroc et pour leur permettre d'avoir un rôle actif dans le cadre des discussions sur la mise en oeuvre de ces politiques.
Le Réseau marocain a appelé à la ratification des conventions internationales sur la protection des droits de tous les migrants et des membres de leurs familles, à la renonciation aux politiques centrées sur le contrôle des frontières et la gestion des flux migratoires et à l'adoption d'une politique migratoire qui respecte les droits humains des migrants et des demandeurs d'asile.
Il insiste dans les recommandations adressées à l'UE pour que la migration soit considérée comme un facteur de développement des sociétés et pour que cesse le recours à la politique de deux poids deux mesures reposant sur l'incitation à la fuite des cerveaux d'une part, et la criminalisation de la migration des faibles, d'autre part.
Le Réseau a appelé à revoir le système de visas et à la suppression des entraves à la circulation des Marocains, particulièrement pour les voyages à caractère touristique , sanitaire ou familial.

Avec le soutien de la délégation de la commission  européenne à Rabat
La délégation de la commission européenne à Rabat n’assume aucune responsabilité du contenu de ce site